Un nouveau coup de massue financier est sur le point de s’abattre sur les communes de la Province de Liège. Face à un contexte de diminution des dividendes distribuées par Enodia à ses actionnaires – on passe de 28 millions en 2019 à 18 millions en 2020 – les fédérations liégeoises du PS et du MR ont en effet fait le choix d’attribuer plus de moyens à la Province, au détriment des communes affiliées, ce qui engendrerait pour ces dernières une diminution de 40% des dividendes octroyés par rapport à 2018.

« On nous a notamment expliqué que vu la reprise du financement des zones de secours par les provinces, il fallait augmenter les dividendes qui lui sont attribués. Pourtant, la Province de Liège n’a pas de difficultés financières, et jusqu’ici, elle avait toujours renoncé pour partie à ses dividendes au profit des communes », explique le conseiller provincial et administrateur chez Enodia, Hajib El Hajjaji (au centre sur l’image).

Les statuts de l’intercommunale prévoient certes un pourcentage de dividendes au profit de la Province, mais celle-ci y renonçait volontairement ces dernières années. Sur base du boni dégagé par la Province de Liège en 2018 et de ses perspectives budgétaires, le Gouvernement wallon a acté que la Province de Liège pouvait pourtant sans aucun effort prendre en charge 60 % du financement des zones de secours sur son territoire. « Dans ce contexte, rien ne justifie à mon sens d’augmenter les dividendes attribués à la Province, surtout que les communes comptent dessus dans leurs prévisions budgétaires pluriannuelles ! », ajoute Hajib El Hajjaji.

« Ces rentrées sont nécessaires pour que les communes puissent assurer leur action au service de toutes et tous. En effet, pour Ecolo, il est incompréhensible d’avoir une Province prospère au milieu de communes exsangues en raison des décisions prises durant ces dernières années par le Gouvernement fédéral sur les pensions, le tax shift, les zones de secours,… et à cause de la crise », estiment les députés régionaux Rodrigue Demeuse et Olivier Bierin (respectivement à droite et à gauche sur l’image).

« Dans ce contexte, il n’est pas acceptable que la Province de Liège veuille, avec l’appui du PS et du MR liégeois, reprendre d’une main ce qu’elle donne de l’autre. La reprise du financement des zones de secours par les provinces est une décision du gouvernement wallon (PS-MR-Ecolo), visant précisément à soutenir les communes. Ecolo appelle donc les élus communaux de l’ensemble des communes de la province, toutes sensibilités politiques confondues, à se lever contre ce qui apparait comme un nouveau définancement des communes », concluent Rodrigue Demeuse et Olivier Bierin.

Les mandataires écologistes interpelleront les collèges communaux et le collège provincial à cet égard, ainsi que le Gouvernement wallon.

Share This